À propos

Le Carnet – Histoires de l’art

Le Carnet est une revue savante à comité de pairs qui publie également des essais, des textes-œuvres, des entrevues inédites, des notes de recherche, des enregistrements audio et vidéo. L’hybridité de la revue reflète son engagement à diffuser diverses formes et expressions de savoirs.

Le Carnet est la seule revue consacrée à la recherche en histoire de l’art au Québec, espace complexe, mouvant et pluriel. De toutes les périodes, les études qui se penchent sur les liens entre le local et le global et qui privilégient des perspectives transnationales ou transculturelles sont encouragées. Les histoires de l’art du Carnet sont ouvertes à des horizons méthodologiques qui travaillent aux seuils des disciplines.  

Le Carnet est une revue francophone qui accueille des articles en anglais.  

Le Carnet parait deux fois l’an. Le numéro d’hiver est thématique et le numéro d’automne est libre (date de proposition : le 30 janvier de chaque année, date de tombée : 30 avril de chaque année). Les auteurs et autrices qui désirent soumettre un texte doivent se référer au Protocole de rédaction.

Historique

La revue électronique Le Carnet de l’ERHAQ parait pour la première fois en 2016. À l’origine, Le Carnet sert de forum pour les actes des colloques parrainés par l’Équipe de recherche en histoire de l’art du Québec (ÉRHAQ) ou par ses membres, ou encore pour les travaux de recherche en cours. En 2022, Le Carnet élargit son mandat. La revue se dote d’une direction éditoriale, une responsabilité que partagent Edith-Anne Pageot et Dominic Hardy, et d’un processus de révision par les pairs.   

Le nouvel intitulé, Le Carnet – Histoires de l’art reflète la forme hybride que privilégie la revue, qui accueille dorénavant des articles scientifiques, des textes plus courts, des essais, des enregistrements audios, des capsules vidéo, et son engagement à diffuser diverses formes et expressions de savoirs.  

  

Équipe éditoriale

Edith-Anne Pageot

Spécialiste des modernismes au Québec et au Canada (20e siècle), Edith-Anne Pageot est professeure au département d’histoire de l’art de l’UQAM. Visant le décentrement épistémologique, ses recherches s’intéressent aux logiques transculturelles et transnationales qui traversent les modes de production et d’exposition des objets d’art. Elle est membre de l’IREF, du CRILCQ et du CIERA. Avec une équipe de chercheurs autochtones et allochtones, elle a coréalisé le premier MOOC, en français, sur les arts autochtones, Ohtehra’ l’art autochtone aujourd’hui. 

Dominic Hardy

Biographie à venir.

Équipe web

Lorraine Doucet Sisto

Webmestre

Responsable des communications

Étudiante à la maîtrise en histoire de l’art

Université du Québec à Montréal (UQAM)

Auxiliaire de recherche

Worlding Public Cultures: The Arts and Social Innovation

Une géographie des réseaux de production et de diffusion de la fibre dans l’art moderne et contemporain au Québec

Farah Jemel

Conception graphique

Ce projet est soutenu par

Le département d’histoire de l’art de l’UQAM, le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture au Québec (CRILCQ) et le Laboratoire numérique d’études sur l’histoire de l’art du Québec (Lab-A).